Tendance issue du Grand courant

RIEN NE SE PERD TOUT SE TRANSFORME (et même plus)

 

L’éco-organisme agréé Eco-systèmes a collecté et recyclé 517.000 tonnes de déchets électriques en 2016. Soit une hausse de 12,3% par rapport à 2015. La France devient ainsi le premier pays européen à atteindre ces résultats. Téléphones, réfrigérateurs, cafetières…, cela représente l’équivalent de 10 kilos par habitant (contre 9 kilos en 2015). Une progression du recyclage qui s’accompagne aussi de différentes initiatives issues des entreprises ou de l’état pour favoriser la réparation.

 

12,3%
C’est la hausse de collecte et de recyclage des déchets électriques observée par rapport à 2015.

 

Repair cafés
Concept néerlandais, né dans les années 90, le repair café se développe aujourd’hui dans le monde entier en proposant une alternative à la société de surconsommation. Lors de ces ateliers, guidés par des bricoleurs éclairés, les personnes intéressées peuvent apprendre à réparer leurs objets du quotidien défectueux ou cassés afin de leur donner une nouvelle jeunesse. Une démarche économique mais aussi écologique puisque celle-ci permet de diminuer la quantité de déchets jetés, notamment les petits appareils électroniques.

 

Pièces détachées
Certaines entreprises accompagnent la lutte contre l’obsolescence programmée et le désir des consommateurs de faire revivre ce qu’ils possèdent.
Le distributeur Boulanger a créé une plateforme communautaire Happy3d.fr où l’enseigne met gratuitement en ligne des plans numériques de pièces de produits électroménager de ses marques. Le consommateur peut les (faire) imprimer en 3D pour réparer lui-même ses appareils défectueux.
Cet exemple illustre comment l’innovation circulaire pourrait susciter une nouvelle forme de fidélisation qui mise moins sur la nouveauté et plus sur l’éthique.

 

Auto mécano
Suite au décret du 1er janvier 2017 qui oblige les garagistes à proposer des pièces de réemploi dans l’automobile, un sondage réalisé par l’argus.fr montre que 87% des français sont favorables à leur utilisation pour réparer les véhicules.
D’ailleurs, 72% des automobilistes n’hésiteront plus à demander des pièces de réemploi si le garagiste ne leur en propose pas et 76% s’accordent à dire que l’utilisation de ces pièces issues de l’économie circulaire aura un impact positif sur l’environnement.

 

T-shirts « cradle 2 cradle »
L’enseigne allemande C&A a lancé une nouvelle collection de t-shirts confectionnés en coton organique, sans produit chimique, dans le respect des normes sociales et environnementales. Il s’agit d’un vêtement recyclable et même compostable qui a reçu la certification gold de l’Institut « Cradle 2 Cradle », soit le plus haut degré atteint par une marque de vêtements. Cette initiative s’inscrit dans le programme « Fashion For Good », lancé par C&A Foundation, qui invite d’autres enseignes et entreprises à rejoindre le mouvement orienté vers le développement durable des produits d’habillement.
www.c&afoundation.org

Scroll Up