Tendance issue du Grand courant
… Moins c’est plus (QUE BIEN)

Lorsque l’innovation propose des technologies plus sobres, résilientes ou plus simplement sensibles au bien commun, elle nous réconcilie avec l’avenir. D’ailleurs, selon l’étude du think tank la Fabrique écologique,
la tendance low-tech semble prendre une vraie ampleur. Ainsi, alors
que l’objectif est de tendre vers des « technologies à coût positif »,
on constate d’ores et déjà chez nos chercheurs et start-up une nouvelle ingéniosité pour penser des services et des produits bienfaisants.

Carte potable
Freetaps est une application gratuite qui permet à l’utilisateur de trouver des points d’eau potable. L’application fonctionne grâce à un système de géolocalisation qui guide l’utilisateur jusqu’à la fontaine la plus proche.

 

 

 

Pile en papier
La start-up espagnole Fuelium vient de concevoir une pile biodégradable à base de papier, de carbone et un peu de métal non toxique. Destinée à remplacer les piles bouton au lithium lors d’un usage unique, elle permet de réaliser des tests in vitro comme des tests de grossesse, de taux de glucose ou recherche de maladie infectieuse. Une pile qui prend soin de nous et de la planète.

 

 

 

Mobilité 3D
Le constructeur italien de voitures électriques XEV s’est associé à la firme chinoise Polymaker pour concevoir LSEV, la première voiture de série fabriquée par impression 3D. Un processus de fabrication qui permet une réduction radicale des déchets mais aussi du nombre d’éléments en polymère utilisés puisqu’ils ne sont plus que 57, en comparaison avec les 2.000 habituellement nécessaires.

 

Une histoire pour se sentir mieux
La tendances des podcasts s’envole. Nous sommes de plus en plus nombreux à nous connecter à la simple chaleur d’une voix pour changer de rythme et se laisser bercer par des mots, quand on veut et où que l’on soit. Change ma vie, La vie est un art, Happiness therapy ou Métamorphose offrent ainsi une parenthèse bienfaisante, juste avec la voix.

 

 

 

 

 

 

Rosalie urbaine
Le S’cool bus venu tout droit des Pays-Bas est un concept de ramassage scolaire utilisant comme moyen de locomotion un vélo/bus collectif. Le projet se développe en France. Le principe est de faire pédaler les enfants pour se rendre à l’école. Mêlant le côté ludique et fun, l’initiative s’inscrit dans une démarche écologique afin de limiter l’utilisation des véhicules polluants.

 

 

Défiler vers le haut